Avant-premières 14 – 27 octobre 2016

Première Ovation-H-RGBLes quatre mois de travail du programme de mentorat Première Ovation s’achèvent déjà. Durant tout l’été, j’ai eu la chance de travailler sur mon roman en chantier en compagnie de l’auteur Dominic Bellavance. Bien sincèrement, j’ai de la difficulté mesurer tous les progrès effectués tant le projet a cheminé. Les idées ont mûries, le récit a trouvé son propre rythme. J’achève ce programme avec un roman presque terminé, dont j’aurai l’occasion de parler plus avant dans quelques semaines.

Pour l’heure, Le 27 octobre prochain, la cohorte de l’été 2016 se réunira à la Maison de la littérature pour lire des extraits de leur création, dans une mise en lecture de Laurie-Ève Gagnon. J’y présenterai un morceau de ma relecture du mythe de Télémaque. Vous y êtes toutes et tous conviés, dès 19h00!

Pour plus de renseignements: http://www.maisondelalitterature.qc.ca/programmation/avant-premi%C3%A8res-14/

L’intelligence de dire – Manifeste J 6-7-8

IMG_0240

De retour dans le confortable désordre de mon bureau, j’ai enfin le temps d’écrire sur les résultats finaux de cette expérience au Manifeste – rassemblement international pour un théâtre motivé, qui s’est terminé ce lundi 11 juillet. La fin de la semaine dernière a été consacrée à une expérience de perception, à la générale et à la restitution. Travail un peu particulier qui a surpris tout le monde, car nous nous sommes concentré sur l’écoute active et l’application d’une séparation interprète/public.

Pour voir les textes liés aux premiers jours ainsi qu’à la période de création, cliquez sur les liens correspondants.

Lire la suite

Mon conte est plus fort que le tien! – Manifeste J 3-4-5

IMG_0207

L’anxiété commence à se faire sentir alors que les manifestants (et moi-même) voyons la date butoir du 9 juillet approcher. Créer un conte n’est pas si facile que ça, particulièrement quand on a seulement quelques jours pour l’imaginer et le travailler sur scène. Ça prend de l’audace et du courage, et ces braves gens n’en manquent pas du tout!

Les jours 3, 4 et 5 ont été exclusivement dédiés au travail de création. Ça peut sembler prématuré, mais il m’apparaissait important de les doter dès le départ d’une certaine autonomie dans la création. Je crois qu’il est ainsi plus simple de passer plus rapidement par-dessus l’angoisse ou les questionnements qui, autrement, peuvent nous paralyser. Je dois aussi composer avec le fait que je dispose seulement de 7 jours d’ateliers. Donc, une fois la routine d’exercices (écriture automatique et conte à relais) terminée, chacun se met au travail.

Lire la suite